AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

« Petite escapade entre amis » FT Alex. M. Liverstone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Prénom : Mégane
Messages : 124
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 27
Crédits : © Kaylight

H I D D E N . B O X
◊ Âge: 18 ans
◊ Love me or hate me:
◊ Topics: open

MessageSujet: « Petite escapade entre amis » FT Alex. M. Liverstone Jeu 14 Oct - 15:25

Alex & Parker ☮

« PETITE ESCAPADE ENTRE AMIS »
(© Candids.tk)


Samedi ! J’adorais le samedi ! Je pouvais me lever à l’heure où je voulais, aller prendre mon petit déjeuner au bord de la piscine histoire de profiter du soleil matinal, et prendre tout mon temps ! Oui, j’adorais vraiment le samedi. J’en avais donc profité pour aller me rafraichir dans la piscine, histoire de me mettre en forme pour la journée. Encore une fois, comme quasiment chaque jours ici en Australie, le temps était très chaud ! Moi qui pensait, en quittant l’Egypte des années auparavant, être habituée à la chaleur à cause de mes origines, je n’avais encore rien vu. Enfin, depuis le temps, je m’étais habituée quand même.

Une fois que j’eu fini de me baigner, je me rhabillais, revêtant un short en jean a moitié déchiré, et un débardeur blanc, tenue légère de rigueur vu la température, puis profitais de mon temps libre pour faire un peu de guitare. La musique, ma grande passion ! Je pouvais y passer des heures, et ce fut d’ailleurs le cas, car je fini par m’apercevoir que, sans que je ne m’en rende compte, deux heures avaient passé ! C’était incroyable comment le temps avait une fâcheuse tendance à passer vite lorsque j’étais partie dans mon univers.

Décidant que rester plantée seule chez moi toute la journée, alors que ma sœur et mes parents étaient tous trois de sortie, n’était pas vraiment ce qui s’appelait profiter d’un samedi ensoleillée, je fini par me décider à sortir, histoire d’aller faire un tour. Depuis el temps que je vivais ici, je n’avais jamais pris la peine d’aller faire un tour dans les grottes qui étaient pourtant très proches. Me soiffant d’un chapeau, et enfilant une paire de chaussures, je quittait donc la villa ou je vivais avec le reste de ma famille, et pris ma voiture pour me rendre sur le lieu des grottes.

En chemin, j’avais allumé la musique, et m’étais mise à chanter au son de ma radio. Je ne m’en rendais même plus compte, c’était devenue une habitude, c’était machinal, automatique. Allumez la radio, je me met aussitôt à chanter, pourvu que je connaisse la chanson. Et j’en connaissais un paquet, un vrai jukebox ! N’empêche, pour m’être décidée à aller faire un tour aux grottes aujourd’hui, c’est que j’étais vraiment pleine de courage. J’avais une vilaine tendance à être, j’étais forcée de le reconnaitre, une vraie paresseuse.

Il y avait trois grottes aux alentour de Swifts Creek. Trois principales en tout cas, car il y en avait probablement bien d’autres, et ma paresse était probablement responsable du fait que je n’ai jamais mis les pieds dans aucune de ces trois grottes. Car oui, il fallait y monter à pieds. Heureusement que j’avais prévu une paire de bonne chaussures. Maintenant, il ne me restais plus qu’à éviter de me perdre, car mon sens de l’orientation laissait quelque peu à désirer. En y pensant, peut être étais-je stupide de vouloir m’y rendre toute seule…

Garée au bout du sentier, j’hésitais un moment. Ce n’était pas ma paresse qui m’empêchais d’y aller pour une fois, plutôt ma peur de ne pas retrouver mon chemin. Peut être devrais-je appeler quelqu’un pour me tenir compagnie, ainsi, j’aurais moins de chances de me perdre, vu que je n’aurais pas à me fier à mon superbe sens de l’orientation. Après un moment de réflexion, je me décidais à appeler Alex, mon meilleur ami. Peut être m’enverrait-il bouler, ayant mieux à faire que de m’accompagner dans mes excursions en pleine nature.

Il me fallu cependant quitter mon véhicule pour téléphone, car dès que nous sortions de la ville en elle-même, il était assez compliqué de trouver du réseau. Je fini par réussir à capter un minimum debout sur un rocher, à 200mètres de ma voiture. Ce que je me sentais seule ici, il n’y avait pas un chat ! J’appelais donc Alex, et réussi à le convaincre de se bouger pour me rejoindre. Bien sûr, il avait râlé, mais peu m‘importais, j’avais l’habitude, monsieur était un grand râleur. Il râlais souvent pour un oui et pour un non, et il arrivait régulièrement que je l’envoie même paître quand il dépassait les bornes. Mais j’étais têtue et chieuse, j’avais décidé qu’il viendrais, et je l’embêterais jusqu’à ce qu’il se décide, il le savait.

Maintenant qu’il avait accepté, je n’avais plus qu’à attendre son arrivée. Je retournais vers ma voiture, remis le contact afin de mettre la musique, forcée de mettre un CD car le signal de la radio était comme celui de mon téléphone : au point mort. Et en attendant l’arrivée de monsieur Liverstone, j’en profitais pour me tartiner de crème solaire. Avec un temps pareil, si je ne me protégeais pas du soleil, j’allais griller ! J’étalais donc la crème sur mes bras, épaule, jambes, ainsi que mon visage, je n’avais pas vraiment envie de ressembler à une écrevisse le soir en rentrant, et malgré le fait que je sois née dans un pays ensoleillé, j’avais la peau relativement fragile et sensible au soleil. Ne demandez pas pourquoi, c’était comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Prénom : Maëli
Messages : 118
Date d'inscription : 18/09/2010

H I D D E N . B O X
◊ Âge: 19.
◊ Love me or hate me:
◊ Topics: open

MessageSujet: Re: « Petite escapade entre amis » FT Alex. M. Liverstone Dim 17 Oct - 23:23

Parker & Alex ☮


« I don’t need help.
I don’t want talk about it.
But I’m low inside, I just need you by my side. »





Samedi matin, enfin plus exactement 15 heures 30. C’est a cette heure que j’entendis ma sœur entrer dans me chambre. Ma sœur et mon père ne vivaient plus avec moi mais ne se gênaient pas pour venir chez moi pratiquement tout les week-end. J’étais assez proche de ma petite sœur, mais depuis la quelques années mon père et moi ce n’était pas trop ca. Il n’arrêtait pas de me reprocher tout ce que je faisais et ca avait le don de m’énerver. Surtout quand j’étais en manque et que je n’avais pas eu ma dose de la journée. C’est d’ailleurs celui-ci qui me réveilla et croyais moi je ne me gênais pas pour râler. Je me levais, habillait seulement d’un boxer, qui me servait de pyjama, et allez a la cuisine me chercher un truc a manger dans mon frigo. Seulement a peine arriver dans la cuisine mon père se mit a râler a nouveau. « Tu as vu l’état de ta cuisine Alex ?! C’est une vrai porcherie. Il y a des pétard et de la bouffe partout. ». Reste zen Alex me dis-je intérieurement. Seulement je ne l’étais pas rester longtemps quand mon père continua a dire des choses sur ma façon de m’organiser. « Tu sais quoi papa ?! Tu me fais chier. Si mon appart te revient pas t’as qu’a te casser. Personne t’as obligé a rester et en plus a venir. J’étais très bien dans mon lit alors lâche moi. Maintenant je vais prendre ma douche. ». Mon père avait répliquer mais je ne l’avais pas écouter gueuler et m’étais enfermer dans ma salle de bain ou je mis la musique a fond avant de me glisser sous la douche. Une fois laver et sécher j’enfiler un jean, un t’shirt, et un sweat a capuche. Je sortais de ma salle de bain et retourner a la cuisine ou mon père avait ranger mais il était visiblement partit, laissant ma sœur. « Il est partit ? » Demandais-je bien content qu’il ne soit plus la même si je savais qu’il ne voulait que m’aider. « Oui il avait un rendez vous a 16 heures. ». Je ne dis rien. Ma sœur était bien la seule de ma famille avec qui je m’entendais a peut être correctement. Je l’aimais énormément. Elle était ma petite sœur et je m’étais déjà battu pour la défendre, j’étais prête a pleins de choses pour elle.

Mon téléphone sonna et je décrochais en voyant que c’était Parker. Elle me proposa de venir aux grottes mais je n’en avais aucune envie. Elle avait longuement insisté et la connaissant et voulant quand même la voir j’avais fini par dire oui. J’avais raccrocher et après avoir proposée a ma sœur de venir, ce qui fut négatif, je pris mon paquet de chiite, de quoi rouler, mon portable et mes clés de voiture et descendis avec ma sœur. Je l’a déposais devant chez une amie avant de prendre la direction des grottes pour rejoindre Parker. Parker et moi étions meilleurs amis depuis quelques années maintenant mais cela n’était pas simple tout les jours. Elle avait essayé de m’aider a arrêter de me détruire, ou de bousiller ma vie comme elle le disait, mais je n’avais jamais arrêter. Je ne pouvais pas et ne voulais pas arrêter. Tout cela m’aider a oublier toute le réalité que j’avais une vie pourri et que ma mère me manquait énormément. Que j’avais besoin d’elle mais que plus jamais elle ne serait la pour moi. Je savais que je pouvais espéré mais que jamais je ne l’a reverrai. Elle me manquait affreusement et je noyais ma tristesse avec tout cela. Je savais que mon père me haïssait pour ca et que ma sœur avait honte. Je savais aussi que Parker voulait juste m’aider en faisant tout ca mais elle ne comprenait pas ce que je ressentais, elle ne comprenais pas que ca m’aidait a me sentir mieux . Avec ca j’avais l’impression d’exister. Mais je ne vivais pas, tout ce que je faisait c’était survivre. Je ne voulais pas parler, je ne voulais pas dévoiler a quelqu’un tout ce que je cachais depuis des années parce que je savais que si a un seul instant je faiblissait je ne pourrait pas me relever. Je n’aimais pas parler de mes sentiments ni même de moi.

Je m’étais donc garé prés des grottes, il restait encore un bout a faire a pieds. Je coupais la musique de ma voiture ainsi que le moteur et après avoir mis ma capuche sur la tête je sortis de la voiture et mis les mains dans la poches de mon sweat. Je savais que Parker m’aurait attendu avant de monter vers les grottes. Je la connaissait, mieux qu’elle me connaissait d’ailleurs. Je finis par la voir et e diriger vers elle. Je l’adorais mais des qu’elle abordait le sujet de la drogue ou de l’alcool je me braquais, même si elle l’abordais gentiment et calmement. C’était un sujet impossible dont je ne parlais jamais. J’arrivais prés d’elle et pris la parole. « Je suis là la chieuse. Alors maintenant si tu veux me faire grimper dans les grottes va falloir que tu me pousse ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Prénom : Mégane
Messages : 124
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 27
Crédits : © Kaylight

H I D D E N . B O X
◊ Âge: 18 ans
◊ Love me or hate me:
◊ Topics: open

MessageSujet: Re: « Petite escapade entre amis » FT Alex. M. Liverstone Lun 18 Oct - 15:37

La patience, ce n’était pas mon fort. Et je dois reconnaitre que ça ne l’avais jamais vraiment été, alors rester plantée là à attendre que mon sieur Alex Liverstone, mon meilleur ami, daigne bouger son derrière pour venir me rejoindre, ça avait le don de me taper sur le système.

J’étais au courant de ses problèmes de drogues et autres conneries de la même lignée, et nous nous disputions d’ailleurs bien souvent à ce sujet. Il était en train de foutre sa vie en l’air, et n’en avais strictement rien à faire, alors si pour une fois, je pouvais réussir à l’entrainer dans mon escapade du jour, ça le sortirais un peu de chez lui. Pour une fois, il ne dormirais pas toute la journée, ça ne lui ferais pas de mal. Qu’est-ce que c’était cette habitude de se lever à 16h de l’après midi ? Même moi qui était la reine des feignasses, je ne me levais que rarement plus tard que midi. Après on s’étonne que son appart’ soit une vraie porcherie, que son père gueule… Oui, j’étais également au courant de ses problèmes de famille, enfin, j’étais persuadée que je ne savais aps tout, mais j’en savais assez pour savoir que, comme on dit, ce n’était pas vraiment l’éclate entre lui et son père, et ce, depuis la mort de sa mère. J’avais également eu l’occasion de discuter avec la petite sœur d’Alex, et elle se faisait du soucis pour lui.

Oh, il n’était pas désagréable avec elle, il tenait beaucoup à elle et la défendrais contre tout ce qui était possible et imaginable, j’en étais convaincue. Mais il était tout le temps défoncé, il totalement stone, et lorsqu’il était comme ça, même à moi ça me tapait sur le système, ce qui provoquait souvent des disputes, mais nous nous réconcilions le plus souvent assez rapidement. J’aurais juste voulu qu’il arrête un peu de se détruire de la sorte, car si il se sentait mieux lorsqu’il était défoncé - un peu normal, vu dans l’état qu’il était il ne captait plus rien de ce qui lui arrivait - dès que les effets de la drogue s’estompaient, tous ses problèmes lui venaient en pleine figure, preuve que ce n’était pas une manière de régler ses problème, simplement de les faire taire.

Me perdre dans mes pensées de la sorte m’aida à passer le temps, mais pas assez. Mais qu’est-ce qu’il fabriquait ? Il devait construire sa voiture à la main avant de venir, ou alors il venait à dos d’âne ? Je soupirais et jetais un coup d’œil à l’écran de mon téléphone pour regarder l’heure. Cela faisait dis minutes que je l’avais appelé, si dans cinq minutes il n’était toujours pas là, je l’appellerais pour le rappeler à l’ordre. Non mais ! Il n’en aurais surement rien à faire, je le savais mais au moins ça me passerais les nerfs.

Alors que je m’apprêtais à l’appeler, je vis une silhouette familière s’approcher, capuche sur la tête - comment pouvait-il supporter une capuche par un temps pareil ? - et mains dans les poches. Ça c’était du Alex tout craché, je n’avais pas besoin de voir son visage pour le reconnaitre sans peine. Il n’y avais que lui pour se promener avec sa capuche sur la tête par un temps aussi chaud.

ALEX ♦ « Je suis là la chieuse. Alors maintenant si tu veux me faire grimper dans les grottes va falloir que tu me pousse ».

Que je le pousse ? Et puis quoi encore ? Il était joli lui, il m’avait pris pour une mule ou quoi ? Et puis baraqué comme il était, il me faudrait une demi heure pour réussir à lui faire faire un pas.

« Bonjour Alex, moi aussi j’suis contente de te voir. » lui dis-je d’un ton sarcastique. Quelle politesse ! « Et je te pousserais pas, t’es trop gros. Mais viens avec moi s’il te plait ! Je voulais y aller toute seule, mais tu connais mon sens de l’orientation à $3.50, je vais réussir à me perdre même en suivant le sentier. »

C’était vrai, certaines personnes seraient capable de retrouver leur chemin n’importe ou. Moi c’était le contraire, je me perdais partout. Ce n’était pas de ma faute si tout se ressemblait aussi hein ! Et comme je n’avais jamais appris à me servir d’une boussole, et que je n’étais équipée de carte du coin - les panneau de circulation y a que ça de vrai - eh bien j’avais besoin d’un guide touristique si je voulais être rentrée avant Noël, et éviter que mes parents se mettent à placarder des avis de recherche partout en ville, comme si j’étais un petit chien perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: « Petite escapade entre amis » FT Alex. M. Liverstone

Revenir en haut Aller en bas

« Petite escapade entre amis » FT Alex. M. Liverstone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SWIFTS CREEK :: SWIFTS CREEK :: Grottes-
Forum ouvert depuis le Vendredi 20 août 2010.
© COPYRIGHT.
Le forum appartient à son équipe administrative.
Forum entièrement optimisé pour Mozilla Firefox 3.6.
Swifts Creek est la propriété de ses administrateurs. Les créations, personnages et pseudos appartiennent aux membres. Nous serons intransigeants quant à la copie qui est totalement interdite et ce, dans tous les domaines possibles !
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit